Frédéric Garnier, couvrez ce saint que je ne saurais voir !

Quand le conceptuel n’exclue pas une dimension esthétique et spectaculaire, Frédéric Garnier crée avec punch dans cette exposition une ode à la vie, au questionnement sociologique et volontiers mystique… Le béton se fait sensuel, et la douleur rôde, brûle comme un témoignage de vie, charnelle. Des œuvres faites pour toucher et être touchées, et un univers à découvrir à la Maison du Boulanger jusqu’au 12 novembre !