ESD, ESTP Troyes : Portes ouvertes sur un vent de créativité et d’innovation !

Le week-end dernier l’École Supérieure de Design de Troyes ainsi que le tout récent campus troyen de l’E.S.T.P. Paris ont ouvert leurs portes aux visiteurs et aux futurs étudiants. Et ce fut une vraie réussite pour ces deux pôles de formation préparant les futurs « solutionneurs » de demain, designers et ingénieurs en spécialité bâtiment.

Aliénor Welschbillig, vers la lumière des sens.

Des pics de bois acérés s’érigent à travers une banquise craquelée de béton. Des matériaux bruts, une certaine violence, composent des œuvres paradoxalement en équilibre, entre puissance et harmonie, maîtrise et désordre, hypnotisantes, fortes, et étrangement sensuelles. Through The Rising Force, Aliénor Welschbillig inaugure la nouvelle adresse de la galerie Phantom Projects Contemporary, au 16 rue du colonel Driant à Troyes jusqu’au 10 février.

Des formes et des couleurs, Marie Weber, designer soulier.

Avec l’inauguration de sa première boutique-atelier le 4 novembre dernier, Marie Weber installe à Troyes une partie de son univers mêlant savoir-faire, tendance et singularité. Des matières nobles, du fait-main et de la personnalisation, c’est riche de son expertise et de ses différentes formations à l’école supérieure de design de Troyes et à Polimoda à Florence que Marie Weber arrive avec ses créations haut de gamme, entre délicatesse, raffinement, et une indéniable énergie créative !

Deux shootings, une foule de rencontres : L’aventure Kinfolk à Troyes.

Qu’est-ce que le Kinfolk ? Plus qu’une tendance déco, il s’agirait davantage d’un art de vivre, de la recherche d’une certaine authenticité, un retour au fait-main, à la nature, et au partage. C’est autour de cette thématique que Saroeun Ses, alias Sasa de l’Atelier Seschaou, a confectionné une rencontre entre différents intervenants, artistes, artisans, commerçants, et modèles troyens. Le but est d’interpréter une tendance, faire converger les créativités autour de valeurs communes, pour avancer ensemble. L’artiste-créatrice spécialisée dans le textile naturel et l’art floral a imaginé pour cela deux mises en scène, la première autour de l’esthétique d’un mariage et la seconde plus festive autour d’un cortège en vélos sur des voies cyclables auboises.

Abraham Zalo, l’œil du tigre !

Athlète conseil sport nutrition, Abraham Zalo est un athlète pour qui le sport est plus qu’une simple pratique, c’est véritablement un état d’esprit, et un perpétuel terrain de jeu pour le dépassement de soi. Avec un mental de combattant à toute épreuve, Abraham s’est construit un beau palmarès dans le culturisme : récompensé d’une médaille d’or au concours du Plus bel athlète de France en 2013, 3ème au Musclemania 2016 à Paris, l’athlète se prépare aujourd’hui pour le concours Nac International, M. Univers, qui aura lieu le 25 novembre prochain en Allemagne.

Entretien avec Christian Noorbergen, entre art et poésie…

À l’occasion de la grande exposition annuelle de Pont-Sainte-Marie, Mosaïques, visible jusqu’au 29 octobre, nous avons voulu rencontrer le grand investigateur du projet, défenseur de l’art contemporain sans frontière, poète, historien de l’art et volontiers philosophe, l’incontournable Christian Noorbergen.

Frédéric Garnier, couvrez ce saint que je ne saurais voir !

Quand le conceptuel n’exclue pas une dimension esthétique et spectaculaire, Frédéric Garnier crée avec punch dans cette exposition une ode à la vie, au questionnement sociologique et volontiers mystique… Le béton se fait sensuel, et la douleur rôde, brûle comme un témoignage de vie, charnelle. Des œuvres faites pour toucher et être touchées, et un univers à découvrir à la Maison du Boulanger jusqu’au 12 novembre !

Camille Bazbaz, mélodies d’amour…

Des couleurs, les chansons de Camille Bazbaz n’en manquent pas. Volontiers suaves, voire brulantes, ou parfois plus roucoulantes et mélancoliques, avec une richesse musicale qui n’a cessé de grandir au fil des années, ici on chante l’amour pour tout et contre tout. Entre le premier album en 1996, avec ses notes reggae-punk désinvoltes à souhait, et le délicieux Bazbaz Café sorti il y a tout juste un an, il y a tout un monde, celui d’un musicien incroyable qui s’est construit à grand coup d’ouverture d’esprit et de mélodies magiques, qui vit sa vie d’artiste à Troyes la moitié du temps, et que nous avons donc eu la chance de rencontrer !